LIVRAISON ET RETOUR GRATUITS AU DELA DE 100 € 

0

Votre panier est vide

PARIS-NICE LA COURSE AU SOLEIL

PARIS-NICE LA COURSE AU SOLEIL

PARIS NICE LA COURSE AU SOLEIL

 

Paris-Nice a toujours été la première grande épreuve par étape en France pour le peloton international.

Depuis la première édition qui date de 1933 au palmarès des nations qui totalisent le plus de victoire nous avons le podium suivant : la France 22 victoires , la Belgique 14 victoires et l’Irlande 8 victoires.

Cette course a toujours intéressé les coureurs et aussi les leaders du cyclisme de toute époque.

Depuis 1933 que de grands noms de coureurs ont remporté Paris-Nice: René Viéto, Roger Lapébie, Maurice Archambaud Louison Bobet et son frère Jean, Alfred De Bruyne, Jacques Anquetil, Jan Jansens, Tom Simpson, Eddy Merckx, Raymond Poulidor, Joop Zoetemelk, Freddy Maertens, Gilbert Duclos Lasalle, Stephen Roche , Sean Kelly, Miguel Indurain, Alex Zulle, Tony Rominger,, Laurent Jalabert, Alexandre Vinokourov, Alberto Contador, Bradley Wiggins, Richie Porte, Geraint Thomas.

Depuis Laurent Jalabert et son triplé 1995- 1996-1997 , aucun coureur français n’a pu remporté cette belle épreuve.   

 

L’HISTOIRE DU MAILLOT DE LEADER

Le maillot de leader de Paris-Nice a évolué au cours des dernières décennies : la couleur était blanche des années 1955 jusqu’en 2001. Lorsque ASO ( organisateur du Tour ) rachète à Laurent Fignon la licence de l’épreuve en 2002 la couleur devient jaune et blanc puis totalement jaune comme le maillot jaune du Tour de France.

Ce maillot blanc de premier du classement général de Paris-Nice reste un maillot mythique dans l’histoire du cyclisme avec tous ces grands champions Anquetil, Merckx ,Poulidor, Zoetemelk Roche , Kelly , Jalabert.

 

SEAN KELLY MISTER PARIS-NICE OU LE RECORDMAN

 

Le champion Irlandais Sean Kelly, découvert par le Vicomte De Gribaldy, détient le record du nombre de victoires dans cette épreuve avec 7 succès consécutifs.

En 1982, il succéda à son compatriote Stephen Roche et commença son hégémonie sur cette belle épreuve: l’adversité de l’époque était de renom avec Bernard Hinault, Stephen Roche, Greg Lemond, Laurent Fignon.  

C’était le profil de coureur parfait pour cette épreuve de début de saison. 

Lors de son premier Paris-Nice victorieux en 1982, Sean Kelly remporta 4 étapes , la dernière, la chrono escalade du col d’èze lui permit de récupérer les quelques secondes sur Gilbert Duclos-Lasalle qui portait le maillot blanc de leader lors de cette dernière demi étape. 

En 1988 il remporte son dernier Paris Nice en établissant ce record de 7 Paris-Nice consécutifs : lors de cette dernière levée il eut fort à faire avec notre français Ronan Pensec qui lui tint la dragée haute jusqu’à le talonner à 2 secondes sur la montée chronométrée du col d’Èze.

 

 

ANQUETIL : 5 PARIS NICE

 

De 1957 à 1966, Maitre Jacques ou Jacques Anquetil réussit à remporter 5 fois Paris-Nice.

Il détenait le record du nombre de victoire de Paris Nice jusqu’aux 7 victoires consécutives de Sean Kelly de 1982 à 1988.

Au tout début de sa carrière professionnelle il inscrivit à son palmarès son premier Paris-Nice en 1957. Maitre Jacques ou le maitre du chrono prit le maillot de leader lors du contre la montre de 33 kilomètres Alès-Uzès ou ses qualités de rouleur et d’effort en solitaire firent sensation.

Il devança en 1957 4 coureurs belges et le champion français Louison Bobet.   

En 1966 pour son cinquième Paris-Nice victorieux, le match Poulidor-Anquetil fut sublime.

Cette année là ,la course au soleil passait par la Corse avec deux étapes dont une chronométrée : cette étape contre la montre remportée par Poulidor lui donna le maillot de leader et un avantage certain au classement.

La dernière étape revint sur le continent et nous offrit un très beau spectacle sur les 167 kilomètres entre Antibes et Nice: Jacques Anquetil attaqua à de multiples reprises, lâcha Raymond Poulidor maillot blanc et leader du classement général.

Jacques Anquetil se présenta seul à Nice avec plus d’une minute et vingt secondes d’avance sur ses poursuivants dont Raymond Poulidor.

Maitre Jacques réussit l’exploit de faire basculer la course et le classement final en sa faveur.

Il remporta son cinquième et denier Paris-Nice avec panache.  

 

Classement final Paris-Nice 1966

1         Jacques Anquetil        Ford France34 h 02 min 01 s

2           Raymond Poulidor       Mercier-BP+ 48 s

3           Vittorio Adorni             Salvarani+ 1 min 47 s

4           Eddy Merckx                 Peugeot-BP-Michelin+ 2 min 03 s

5           Arie den Hartog              Ford France+ 2 min 41 s

6           Rudi Altig                         Molteni          + 3 min 10 s

7           Paul Gutty                       Grammont-Tigra+ 3 min 46 s

8           Désiré Letort                    Peugeot-BP-Michelin+ 4 min 32 s

9           Roger Milliot                     Pelforth-Sauvage-Lejeune+ 4 min 52 s

10         Arnaldo Pambianco         Salvarani+ 6 min 28 s

 

 

MERCKX : PARIS NICE 1969,1970 ET 1971

 

Merckx dès 1969 commença sa moisson de courses par étape d’une semaine ou de grands Tours.

En Mars 1969 pour son premier Paris-Nice il domina le duo français Poulidor-Anquetil

Il remporta avec panache (3 étapes ) son premier Paris Nice

Classement final Paris-Nice 1969

1         Eddy Merckx           Faema   31 h 56 min 57 s

2          Raymond Poulidor      Mercier-BP-Hutchinson+ 51 s

3         Jacques Anquetil             Bic+ 2 min 17 s

4        Herman Van Springel       Mann-Grundig+ 3 min 40 s

5         Raymond Delisle              Peugeot-BP-Michelin+ 4 min 27 s

6         Jan Janssen                  Bic+ 4 min 51 s

7         Gilbert Bellone               Bic+ 4 min 57 s

8          Rolf Wolfshohl           Bic+ 5 min 04 s

9         Roger Pingeon              Peugeot-BP-Michelin+ 5 min 56 s

10         Alain Vasseur           Bic+ 6 min 17 s

 

Eddy Merckx remporta le Paris-Nice 1970 devant les leaders de l’équipe Bic Luis Ocana et Jan Janssen.

Pour son dernier Paris-Nice victorieux ses dauphins furent le suédois Gosta Pettersson et l’espagnol de Mont de Marsan Luis Ocana.    

 

 

 

POULIDOR BAT MERCKX

 

En 1972, Raymond Poulidor gagne son premier Paris Nice devant le grand Eddy Merckx détenteur déjà de 3 Tours de France.

Cette victoire de poupou constitue un gros évènement dans le cyclisme international : le grand Eddy vaincu par Raymond Poulidor.

Lors de cette édition la dernière étape fut encore décisive.

Le traditionnel contre la montre de la montée du col d’èze était le juge de paix de cette édition.

Eddy Merckx possédait le maillot blanc de leader depuis le prologue de Paris et avait encore 16 secondes d’avance sur Raymond Poulidor au départ de la dernière étape.

Raymond Poulidor accomplit l’exploit de reprendre 22 secondes à Eddy Merckx en enlevant en plus la victoire de ce contre la montre final.

 

Classement final du Paris-Nice 1972

1          Raymond Poulidor       Gan-Mercier31 h 43 min 57 s

2         Eddy Merckx          Molteni    + 6 s

3           Luis Ocaña          Bic+ 52 s

4          Raymond Delisle         Peugeot-BP-Michelin+ 1 min 15 s

5          Miguel María Lasa        Kas-Kaskol+ 1 min 19 s

6          Leif Mortensen             Bic+ 1 min 35 s

7         Roger Pingeon          Peugeot-BP-Michelin+ 1 min 41 s

8         Willy De Geest          Van Cauter-Magniflex-De Gribaldy+ 1 min 44 s

9         Yves Hézard           Sonolor+ 1 min 49 s

10       Joop Zoetemelk       Beaulieu-Flandria+ 1 min 51 s

 

Il remporta en 1973 un nouveau Paris-Nice devant Joop Zoetemelk et encore Eddy Merckx.

Cette année là, le contre la montre décisif fut remporté par Joop Zoetemelk qui ne put reprendre que 7 secondes sur les 11 secondes d’avance de Raymond Poulidor . 

 

HINAULT BATTU PAR KNETEMANN EN 1978

 

Notre champion Bernard Hinault n’a jamais pu inscrire un Paris-Nice à son prestigieux palmarès.

Son meilleur classement dans Paris-Nice remonte à 1978 l’année de son premier Tour de France victorieux.

Lors de cette édition le champion néerlandais Gerrie knetemenn remporta plusieurs étapes et surtout la dernière, la fameuse montée du col d’Èze en contre la montre individuel.

Beaucoup d’observateurs pensaient que Bernard Hinault pouvait récupérer les quelques secondes qui le séparaient du coureur néerlandais; Il n’en fut rien, Gerrie Knetemann remporta l’étape chronométrée devant Bernard Hinault qui perdit encore dix secondes et le troisième fut l’autre champion néerlandais Joop Zoetemelk .Ce classement au sommet du col d’èze constitue le classement général final de cette épreuve on y voit  Hinault et Zoetemelk bientôt futurs vainqueurs  de Tour de France dans les saisons suivantes.

 

 

Classement général final de ce Paris-Nice 1978

1         Gerrie Knetemann        TI-Raleigh-Mc Gregor30 h 07 min 07 s

2          Bernard Hinault              Renault-Gitaneà 19 s

3         Joop Zoetemelk            Miko-Mercier-Hutchinsonà 31 s

4           Michel Laurent              Peugeot-Esso-Michelinà 1min 22 s

5           Yves Hézard                Peugeot-Esso-Michelinà 1 min 26 s

6           Henk Lubberding         TI-Raleigh-Mc Gregor à 1 min 57 s

7           Hennie Kuiper             TI-Raleigh-Mc Gregor à 1 min 57 s `

8           Gilbert Duclos-Lassalle        Peugeot-Esso-Michelinà 3 min 01 s

9            André Mollet                Miko-Mercier-Hutchinsonà 3 min 02 s

10          Sven-Åke Nilsson        Miko-Mercier-Hutchinsonà 3 min 10 s            

 

MIGUEL INDURAIN : 1989 SON PREMIER PARIS NICE

 

Après l’hégémonie de Sean Kelly, le cyclisme mondial allait découvrir un nouveau grand du peloton international avec le coureur espagnol Miguel Indurain.

Le champion ibérique affiche à son palmarès les Paris-Nice de 1989 et 1990.

Tout le monde devinait en lui le futur grand du Tour de France.

Lors de son premier Paris-Nice il devança l’irlandais ancien vainqueur de cette épreuve Stephen Roche et le français Marc Madiot.

Pour son dernier succès, en 1990 un an avant son premier Tour victorieux, Miguel Indurain l’emporta devant des grands champions Stephen Roche, Luc Leblanc et Laurent Fignon.

De 1991 à 1995 lors de ses Tour victorieux, il participa à Paris Nice en 1992 et contribua au succès d’un de ses équipiers le français Jean-François Bernard en 1992

 

 

JALABERT ET 3 PARIS-NICE EN HAUT DU PALMARES

 

Laurent Jalabert reste le dernier coureur français qui a remporté cette course d’une semaine de début de saison.

Il a inscrit 3 éditions de Paris Nice les années 1995,1996 et 1997 à la longue liste de ses victoires dans sa carrière.

Dans le Palmarès du nombre de Paris-Nice, Sean Kelly caracole bien sur en tête avec ces 7 victoires consécutives , Jacques Anquetil en possède 5 , puis Laurent Jalabert en possède 3 comme le grand Eddy Merckx et Joop Zoetemellk.

Jalabert précède aussi Raymond Poulidor dit « Poupou » qui en détient deux. 

Le 77 ème Paris-Nice vient de prendre son envol avec un vent de tempête pour certains.

Les coureurs français avec leurs leaders Romain Bardet Lilian Calmejane vont briller sur les belles et difficiles étapes.

Laurent Jalabert attend toujours sur la croisette à Nice son digne successeur français à cette belle épreuve de début de saison.

 

 


Tableau des Tailles homme-femme
tableau-des-tailles-homme-femme
LA NEWSLETTER PALMARES